Logo de Sencillio une marque fort en épanouissement

Comme vous le savez, sur le blog Sencillio, on vous parle de tout ce qui tourne autour de la mode, sous forme de conseils, de revues, d’interviews, mais aussi d’actualité. Aujourd’hui, on vous parle d’une série qui met la mode, française qui plus est, à l’honneur sur nos écrans : Emily In Paris.

 

La plus belle ville du monde sur le devant de la scène

Emily In Paris, diffusée sur Netflix depuis le 2 octobre 2020 et pilotée par Darren Star, créatrice de Sex in The City, fait le buzz depuis sa sortie sur la plateforme de streaming. La série, un brin caricaturale, tourne autour d’une jeune américaine  qui décroche le job de ses rêves dans la capitale de la mode et découvre la vie à la Française… vue par les Américains. En effet, en bon français, préparez vous à râler devant les clichés que la série met en avant. Bérets, croissants, baguettes, drague à toute heure, amants, maîtresses, rosé, impolitesse parisienne… tout y est ! Si en plus vous regardez en version originale (ce que l’on vous conseille fortement), vous aurez le plaisir d’entendre les petits accents très frenchy de la majorité des acteurs !

Mais ce qui nous intéresse en particulier, c’est le regard sur la mode qu’apporte la série.

 

A chaque apparition, l’héroïne affiche un style très travaillé et audacieux. Ce n’est pas un hasard: les tenues sont signées Patricia Field, styliste à qui l’on doit les looks de Sex and The City  mais aussi la transformation du personnage d’Anne Hathaway en reine de la mode dans le film Le Diable s’habille en Prada (film auquel la série fait largement penser d’ailleurs !)

 

Un regard américain sur la mode à la Française

 

La costumière qui n’en est donc pas à son coup d’essai, a imaginé pour Emily In Paris des looks funs et colorés , à l’image de la jeune Américaine, jouée par Lily Collins. Toutes les pièces de la « Parisienne » sont là : Béret, manteau droit, petite robe noire… Pourtant les looks sont osés, voir décalés, loin d’un style classique et sobre. Patricia Field tient à ce que les tenues des personnages qu’elle imagine transmettent l’idée que “les femmes partout dans le monde peuvent aller dans leur placard, et réimaginer, remixer ce qui y est suspendu d’une manière dont elles n’avaient jamais pensé avant”, comme elle l’explique au New York Post.

 

Pour Sex And The City et Le Diable d’habille en Prada elle s’était inspirée de New York, mais ceux de la série Netflix sont profondément empreints de Paris. La styliste a d’ailleurs fait appel à Marylin Fitoussi, célèbre costumière française, afin de compléter son expertise et son interprétation de la mode tricolore.

 

Tout en luxe

 

Comme souvent dans les séries, les tenues d’Emily sont luxueuses et chères. Parmi les créateurs que l’on retrouve dans le dressing d’Emily: Alexandre Vauthier (la fameuse jupe noire), Dolce & Gabbana (une robe fleurie aux épaules dénudées), Ganni (un ensemble asymétrique jaune)Off-White (une doudoune fleurie portée sur une robe assortie, avec un béret rose), Kenzo (un manteau rose oversize). L’héroïne porte aussi des pièces de marques parisiennes un peu plus abordables: par exemple un pull rose et noir Sandro, ou encore une paire d’escarpins Cosmoparis.

On vous laisse avec la bande-annonce de la série. N’hésitez pas à nous donner votre avis si vous vous laissez tente ! En attendant, n’oubliez pas que la nouvelle collection Sencillio est disponible ici !

 

Marion RIAUX